Pompiers

Feu de pneumatiques

Référence : SP108

(0 Avis)

Lors de ces 20 dernières années, de nombreux dépôts de caoutchoucs, pneumatiques principalement, sont à l’origine d’incendies spectaculaires avec leurs panaches de fumées noires et denses, tout en étant particulièrement difficiles à maîtriser.
Ce sont des feux "sournois"

En effet, de nombreux facteurs peuvent compliquer l’intervention des secours : dépôts sous forme de décharge, détection tardive, présence d’équipements sensibles (lignes haute-tension…), températures extrêmes, longue durée des sinistres, fumées denses et nocives, pyrolysats et effluents d’extinction chargés en substances toxiques... Enfin, le feu en bâtiment favorise l’accumulation de la chaleur et des gaz de combustion. En espace semi-confiné, un embrasement généralisé instantané de type flashover peut se produire. En espace clos, l’explosion des fumées (backdraft) peut survenir à la suite d’appel d’air provoqué lors de la moindre ouverture. Des exutoires de fumées en toiture, correctement dimensionnés et déclenchés en temps opportun permettent d’éviter ces accumulations de chaleur et de gaz et de prévenir ces phénomènes. Lorsque le feu devient important, le rayonnement thermique, le manque de visibilité et les nombreux obstacles présents rendent souvent impossible une intervention directe dans le bâtiment.

De par leur composition (mélange de caoutchoucs, acier et textiles divers), et bien qu'ils ne soient pas considérés comme déchets toxiques ou dangereux, les pneus usagés ne peuvent plus être déposés dans une décharge.
Les producteurs et les importateurs de pneus doivent assurer la collecte et le traitement des pneus usagés.