Empire

Général Solignac

Référence : GLSOLIGNAC

Jean-Baptiste Solignac, baron d’Empire était le beau frère du Maréchal Jourdan.

En savoir plus

(1 Avis)

Jean Baptiste SOLIGNAC

Né à Millau le 15 Mars 1773
Mort à Montpellier le 11 Novembre 1850

Jean-Baptiste Solignac, baron d’Empire était le beau frère du Maréchal Jourdan.
Il fit les premières campagnes de la Révolution française à l'armée des Pyrénées orientales.
En Octobre 1795, il fit la connaissance de Napoléon Bonaparte qui lui confia les postes  du Manège, du passage Venua et de l’impasse Dauphin.
Solignac passa à l'armée d'Italie et y servit avec la plus grande distinction.
Il est nommé provisoirement général de brigade en 1799, au sein de l’armée d’Italie.
Il fut blessé lors de la bataille de Novi où il se distingua particulièrement.
Bonaparte devenu premier consul, se montra reconnaissant des services rendus et attacha Solignac à sa personne.
Il fut chargé d’une importante mission dans la 8ème division militaire, et fut investi de pouvoirs extraordinaires.
De retour à Paris, il suivit le général Masséna à l’armée d’Italie.
Il fut confirmé général de brigade par arrêté des consuls et il acquit une gloire nouvelle au combat du saint Jean et au passage du Tagliamento.
Jean-Baptiste Solignac fait partie de la Grande Armée devant Dantzig en 1807 et il prit le commandement de l’armée du Portugal en 1808.
Fait baron de l'Empire, le général Solignac passa au 8e corps de l'armée d'Espagne.
Il soutint la brillante réputation militaire qu'il avait acquise en Italie et au Portugal, et fut élevé au grade de général de division le 17 novembre 1808.
Admis à la retraite, le 11 août 1819, il reprit cependant de l’activité et prit le commandement de la 9e division militaire le 1er septembre 1830.
Créé grand officier de la Légion d'honneur le 20 avril 1831, le général Solignac fut admis à la retraite le 25 juin 1834.
Son nom est inscrit sur l'arc de triomphe de l'Étoile, côté Ouest.

Empire figurine general etain guerre canon artillerie canon cavalier epee bonaparte empereur