Empire

Napoléon étudiant une carte

Référence : NAPOCARTE

Napoléon 1er étudiant une carte de l'Europe

En savoir plus

(2 Avis)

  • Napoleon carte etain

Cette scène, représentée par les Etains du Prince, s’inspire d’une œuvre réalisée en bronze patiné, par Antoine Mouton (1765-1835).

Ce sculpteur a notamment collaboré sous l’Empire à quelques uns des grands chantiers architecturaux parisiens, de l’Arc de Triomphe du Carrousel à la colonne Vendôme.
Cette sculpture en bronze est aujourd’hui visible au Musée national de la Malmaison au château de Fontainebleau.

Napoléon dictait avec vigueur, harassant le secrétaire chargé de prendre ses propos en note. Le rythme oratoire de Napoléon est tel qu’il n’est pas loin de faire penser à une charge de cavalerie.

Le Mameluck Ali confirme cette impression :
« L’Empereur avait une imagination extraordinaire et une mémoire des plus heureuses. Il pouvait dicter plusieurs heures de suite sans désemparer… Il disait souvent qu’il était capable de tuer six secrétaires sous sa dictée, quoiqu’ils écrivissent de la manière la plus abrégée, avaient toujours une ou deux phrases en arrière… »
Lorsque la lettre est transcrite, le travail du secrétaire n’est pas terminé. Il lui faut la mettre au propre. C’est l’occasion de vérifier l’orthographe des noms car l’Empereur avait tendance à les massacrer… Il dictait « Smolensk » pour « Salamanque », « Hysope » pour « Osopo »… etc.

Une fois, les lettres relues et corrigées, les secrétaires devaient conserver une trace et donc dresser la minute qui sera insérée dans les archives de la Secrétairerie d’Etat impériale.


Empire figurine general etain guerre canon artillerie canon cavalier epee bonaparte empereur carte