Empire

Maréchal Gouvion St Cyr

Référence : MLGOUVION

Laurent, marquis de Gouvion-St-Cyr (né le 13 avril 1764 à Toul, mort le 17 mars 1830 à Hyères), Maréchal d'Empire et homme politique français.

En savoir plus

(2 Avis)

  • Marechal Gouvion st cyr etain

MARÉCHAL MARQUIS Laurent de GOUVION St-CYR

Rien ne semblait appeler Gouvion St-Cyr à la carrière des armes. En effet, il était artiste peintre et mauvais comédien, lorsqu’il s’enrôla au 1er Bataillon des Chasseurs républicains de Paris, pour faire les campagnes d’Allemagne en 1796 ; il commande l’aile droite de l’armée du Rhin en 1797, remplace Masséna à l’armée de Rome en 1798, participe aux opérations d’Italie en 1800.
Napoléon ne le nomme pas Maréchal dans la première fournée ; mais à la place, le fait Colonel Général des Cuirassiers, remettant ainsi en honneur le vieux titre que porta Turenne.

C’est cet uniforme étincelant, à la cuirasse finement ciselée, qui a séduit les ETAINS DU PRINCE. Ils l’ont reproduit dans la gloire des métaux nobles, coiffé du casque au cimier flamboyant d’or et d’argent.

Malheureusement, à la suite de rivalités avec Suchet, pendant la guerre d’Espagne, où il refusa de coopérer avec l’armée d’Aragon, Gouvion est suspendu de ses fonctions, mis aux arrêts et tombe en disgrâce. Mais Napoléon n’était pas homme à se priver des qualités éminentes de tacticien de ce Général, un peu sombre et hautain, si différent de ses camarades.
Sa conduite extrêmement brillante à la bataille de Polotsk lui vaut le titre de Maréchal le 18 avril 1812. Le pardon du maître lui est donc confirmé, mais comme aucun Maréchal, excepté dans la Garde, ne pouvait porter le titre de Colonel Général d’un corps, c’est Belliard qui lui succédera dans cette fonction.
Resté fidèle à Louis XVIII aux cent jours, il cède cependant devant l’attitude de ses troupes décidées à se rallier à l’Empereur, mais n’aura plus aucune activité militaire jusqu’à sa mort.


Empire figurine marechal general etain guerre canon artillerie canon cavalier epee bonaparte empereur