Aller au contenu

Général Villaret de Joyeuse

Amiral Comte d'Empire, Thomas Villaret de Joyeuse, puis (1789) Louis Thomas de Joyeuse, et en 1792 Louis Thomas Villaret-Joyeuse (29 mai 1747[1], Auch – 24 juillet 1812, Venise), fut amiral de la flotte française.

Référence: GLVILLARET
62,90 €

en stock (livrable sous 48h ouvrées)

En savoir plus...

Personnalisez gratuitement votre figurine

Ecrivez ci-dessous le texte de votre choix et ajoutez éventuellement le logo de votre choix. Exemple de personnalisation

Amiral Comte Louis-Thomas VILLARET DE JOYEUSE


Louis Thomas Villaret de Joyeuse voit le jour à Auch le 29 mai 1748 et s’engage à 17 ans aux Gendarmes du Roy. A la suite d’un duel malheureux où il tue son adversaire, il est contraint de quitter ce corps d’élite et de s’engager dans la marine ; notre futur amiral s’embarque alors à Rochefort pour les Amériques ; on le retrouve à Cayenne, puis aux Antilles, notamment à Saint-Domingue où il commande une flûte de la Royale comme lieutenant de frégate, assurant à bord de son navire, les transports de vivres et de munitions.

De 1778 à 1783 il est aux ordres de Pierre André de Suffren et participe à tous les combats navals de la campagne des Indes. Il se distingue particulièrement au siège de Pondichery, et à la bataille de Gondelour où sa conduite superbe lui vaut la croix de Saint-Louis, assortie du grade de Capitaine de Vaisseau de 1ère classe.
En 1785, il prend le commandement d’un navire de prise, le Coventry, qu’il ramène en France. Elevé au grade de contre-amiral, on lui confie l’armée navale de l’Atlantique : En 1794 il est vainqueur de  l’amiral  Howe, et escorte jusqu’au port de Brest un convoi de blé venu d’Amérique, que les Anglais avaient tenté d’intercepter. Il est alors fait vice-amiral par le Directoire. Lors du coup d’état du 18 Fructidor, il est proscrit comme député du Morbihan au conseil des Cinq-Cents, et se réfugie dans l’Ile d’Oléron.
Le premier Consul le rappelle à l’activité et lui confie l’escadre de l’expédition de Saint-Domingue aux côtés du général Leclerc ; sa fermeté dans l’action lui vaut le titre de Capitaine général de la Martinique et de Sainte-Lucie, et sa loyauté envers ses chefs, le cordon de Grand-Aigle de la Légion d’Honneur en 1805. Il résiste brillamment aux attaques anglaises, mais finit néanmoins par capituler en 1809 ; l’Empereur le relègue dans une semi-disgrâce à Rouen, mais il ne peut oublier ses succès antérieurs et méconnaître ses exceptionnelles qualités de marin et d’administrateur ; c’est pourquoi en 1811 il le nomme gouverneur général de Venise et de la 6ème région militaire du royaume d’Italie. Conscient de son mérite, il l’avait en 1808 élevé à la dignité de Comte de l’Empire.
Louis Thomas Villaret de Joyeuse s’éteint le 24 Juillet 1812 à Venise, à l’age de 64 ans.

  • Disponibilité :en stock (livrable sous 48h ouvrées)
  • Figurines Etain par thème :Napoleon
  • Dimensions :H: 13 cm
  • Type de figurine :Figurine en etain
No reviews found for this product

Autres produits authentiques

Panier
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web .

Votre navigateur est obsolète !

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×