Aller au contenu

Général de Pire

Général Hippolyte-Marie-Guillaume de Rosnyvinen, comte Piré, né à Rennes en 1778, décédé à Paris en 1850, est un général français.

Référence: GLPIRE
62,90 €

en stock (livrable sous 48h ouvrées)

En savoir plus...

Personnalisez gratuitement votre figurine

Ecrivez ci-dessous le texte de votre choix et ajoutez éventuellement le logo de votre choix. Exemple de personnalisation

Hippolyte-Marie-Guillaume de ROSNYVIEN

Le général de cavalerie Piré est né le 31 Mars 1778 à Rennes. Il fait partie de ces officiers royalistes nobles qui ont rallié l’Empire. Il émigra en 1791, servit à l’armée des Princes l’année suivante, pour être nommé au Régiment de Rohan, avec le grade de sous-lieutenant, pour le compte des Anglais, en 1794.
En 1800 il s’engage dans les hussards, au service du général Bonaparte, et il est rapidement promu capitaine. Il est présent à Austerlitz et entre le premier dans Leipzig, en 1806, en tête de cinquante braves, ce qui lui vaudra le grade de chef d’escadron au 10ème régiment de hussards, dont il ne quittera l’uniforme bleu céleste à collet et parements écarlates que pour revêtir la tenue splendide réservée aux aides de camp du Maréchal Berthier, chef d’Etat-Major de la Grande Armée, dont le pantalon rouge constituait une exclusivité, dont ils se montraient fort jaloux. C’est ainsi que les Etains du Prince ont voulu le représenter.
L’ascension de Piré continue : En 1808 il est colonel du 7ème chasseurs, dont il va quitter la distinctive rose pour s’habiller en général de brigade, après la bravoure déployée à Somosierra en Espagne. Après sa conduite brillante à la division Bruyères en Russie (1812), il est nommé général de Division et sert sous Milhaud en 1813, puis sous Grouchy en 1814, pendant la campagne de France, c’est lui le vainqueur des combats de Saint-Dizier le 23 Mars. Aux Cents-Jours, c’est encore lui, l’ancien émigré royaliste, qui proclame l’Empire en pays breton, à Rennes, en Mars 1815.
Lieutenant-général à Waterloo, il commande la 2ème division de cavalerie, le 1er et 6ème chasseurs et le 5ème et 6ème lanciers. Proscrit après le chute de l’Empire, il se cache en Russie d’où il ne revient qu’en 1819. Le roi lui donne la direction de la 2ème division militaire en 1830 et il est nommé inspecteur général en 1841. Il meurt à Paris le 20 juillet 1850.
Il avait dans sa jeunesse une grâce naturelle et une beauté remarquable, mais son superbe physique n’était pas son seul atout : il avait des talents de chef qui firent de lui un de ces princes de la cavalerie légère, qui étaient complétés par une réputation de folle bravoure qui s’étendait bien au-delà de nos frontières.

  • Disponibilité :en stock (livrable sous 48h ouvrées)
  • Figurines Etain par thème :Napoleon
  • Dimensions :H: 13 cm
  • Type de figurine :Figurine en etain
No reviews found for this product

Autres produits authentiques

Panier
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web .

Votre navigateur est obsolète !

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×