Aller au contenu

Général Clary

Général d'Empire, Maréchal de Camp - François-Joseph CLARY, né à Marseille le 3 octobre 1785-mort le 27 janvier 1841

Référence: GLCLARY
5/5
3 avis
62,90 €

en stock (livrable sous 48h ouvrées)

En savoir plus...

Personnalisez gratuitement votre figurine

Ecrivez ci-dessous le texte de votre choix et ajoutez éventuellement le logo de votre choix. Exemple de personnalisation


François-Joseph CLARY
représenté dans sa tenue de "colonel à 2 étoiles"

En 1814, le roi Louis XVIII rétablit le grade de Maréchal de Camp, pour remplacer celui de Général de brigade, un peu trop révolutionnaire à son goût. Il nomme donc le colonel Clary à ce grade, fin 1814.
Ce jeune officier général avait une particularité unique ; il était en effet le neveu de Joseph Bonaparte, Roi d’Espagne et de Jean-Baptiste Bernadotte, Roi de Suède. Ceux-ci avait en effet épousé ses deux tantes, les soeurs Julie et Désirée Clary ; cette dernière avait failli être ²Madame Napoléon ², et c’est peut-être la raison qui poussa l’Empereur, par dépit, à casser le grade octroyé par le Roi et à le replacer à la tête du 1er Régiment de hussards, comme simple colonel, pendant les cent-jours. Pourtant, le Maréchal Davout, alors ministre de la guerre, n’avait pas hésité à lui confier le commandement d’une brigade de cavalerie. Mais, Napoléon ne lui pardonna pas son absence injustifiée (si ce n’est une maladie diplomatique) pendant la campagne de France en 1814.
Pourtant François Joseph, Marie Clary, né à Marseille le 3 octobre 1785, était un brave ; il n’a pas 18 ans quand il s’engage au 9ème régiment de Dragons.
En deux ans, il est nommé sous-lieutenant, lieutenant, puis aide de camp de l’oncle Bernadotte, qui le félicita pour sa brillante conduite à Austerlitz, où il chargea à la tête du 10ème régiment de Dragons, après avoir été blessé d’un coup de lance le 20 novembre 1805 dans le combat de Rausnitz.
Nommé capitaine, il devient l’aide de camp de l’autre oncle, Joseph, alors Roi de Naples ; il le suit en Espagne où il est fait colonel de la garde royale, mais il préfère être réintégré dans l’armée française. Il fit preuve d’une grande bravoure à Waterloo, au point que son ex-protecteur Louis XVIII, l’assignera à résidence comme dangereux Bonapartiste ; il fit preuve aussi d’un certain humour, après avoir été cassé de son grade de maréchal de camp par Napoléon, il fit coudre, par dérision, ses deux étoiles de général sur ses galons de colonel !. En 1829, il retrouva enfin son rang et reprend du service. Il meurt le 27 janvier 1841, âgé de 56 ans.

  • Disponibilité :en stock (livrable sous 48h ouvrées)
  • Figurines Etain par thème :Napoleon
  • Dimensions :H: 13 cm
  • Type de figurine :Figurine en etain
5/5

3 Avis

Logo avis vérifiés

Etains-du-prince.com s'est associé aux services du tiers de confiance Avis Vérifiés pour récolter et partager les avis de ses clients. La transparence et l'authenticité des avis publiés sont ainsi garantis.

La collecte, la modération, et la restitution des avis consommateurs traités par Avis Vérifiés se conforment à la norme AFNOR (Norme NF Z74-501 et règles de certification NF522).

Logo afnor
5/5
le
Bien
5/5
le
idem
5/5
le
bon produit

Autres produits authentiques

Panier
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web .

Votre navigateur est obsolète !

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×