Aller au contenu
  • Maître-chien d'avalanche

    Le maitre-chien d'avalanche fonctionne en binôme.

    Pour la recherche de victimes, il dispose d'un matériel spécifique

    - une sonde de 2 mètres (tige sectionnable)

    - une pelle

    - batons

    - sac avec trousse de secours, gants, raquettes ....

    Les chiens peuvent être des malinois, berger allemand, labrador....

    163,90 €
  • Pliage en écheveaux au sol

    Le pliage des tuyaux en écheveaux signifie littéralement que le tuyau est replié sur lui-même plusieurs fois par couche. Cette technique peut paraître simple mais est cependant capitale une fois en situation. Traditionnellement le rangement du tuyau est le rangement en couronne (le tuyau est roulé). Néanmoins une fois sous pression, le tuyau est instable et difficile à porter.

    Le pliage en écheveaux vise à chasser un maximum d’air. Le second avantage est que le tuyau en écheveaux permet de faire un établissement en progressant vers le feu, c’est-à-dire que le pliage permet au tuyau de se déplier sans gêner la progression des pompiers.

    Cette technique permet aussi un gain de place : le tuyau en écheveaux peut être transporté sur l’épaule du pompier directement même dans les espaces réduits.

    Il y existe deux sortes de pliages en écheveaux : le pliage en « Z » et le pliage en cercle (ou en « o »).

    Le pliage en « Z » est réservé à l’équiper qui suit le chef jusqu’au point d’attaque. Le pliage se fait à genoux : le pompier prend comme longueur de base le périmètre d’une cheville à l’autre en passant devant ses genoux. Puis le tuyau est plié à répétition d’aller-retour. Le pompier prend soin de décaler les extrémités des plis en alternant un pli long avec un pli court afin de diminuer l’épaisseur globale du tuyau plié

    L’équipier transporte deux tuyaux en « Z » reliés entre eux dans le dos. Il peut alors se déplacer librement et avoir les mains libres. A mesure qu’il progresse, le tuyau peut se dérouler sans le gêner.

    Le pliage en « O » est réservé au chef d'équipe. En effet ce pliage en cercle lui permet de dérouler le tuyau, lance à la main.

    Une fois pliés en écheveaux, les tuyaux sont attachés entre eux par de la rubalise (ruban de balisage).

    Cette dernière a l'avantage de s'arracher facilement à la main, ou sous la pression de l’eau.

     

     

    99,00 €
  • Etablissement tuyaux en écheveaux

    Le pliage des tuyaux en écheveaux signifie littéralement que le tuyau est replié sur lui-même plusieurs fois par couche. Cette technique peut paraître simple mais est cependant capitale une fois en situation. Traditionnellement le rangement du tuyau est le rangement en couronne (le tuyau est roulé). Néanmoins une fois sous pression, le tuyau est instable et difficile à porter.

    Le pliage en écheveaux vise à chasser un maximum d’air. Le second avantage est que le tuyau en écheveaux permet de faire un établissement en progressant vers le feu, c’est-à-dire que le pliage permet au tuyau de se déplier sans gêner la progression des pompiers.

    Cette technique permet aussi un gain de place : le tuyau en écheveaux peut être transporté sur l’épaule du pompier directement même dans les espaces réduits.

    Il y existe deux sortes de pliages en écheveaux : le pliage en « Z » et le pliage en cercle (ou en « o »).

    Le pliage en « Z » est réservé à l’équiper qui suit le chef jusqu’au point d’attaque. Le pliage se fait à genoux : le pompier prend comme longueur de base le périmètre d’une cheville à l’autre en passant devant ses genoux. Puis le tuyau est plié à répétition d’aller-retour. Le pompier prend soin de décaler les extrémités des plis en alternant un pli long avec un pli court afin de diminuer l’épaisseur globale du tuyau plié

    L’équipier transporte deux tuyaux en « Z » reliés entre eux dans le dos. Il peut alors se déplacer librement et avoir les mains libres. A mesure qu’il progresse, le tuyau peut se dérouler sans le gêner.

    Le pliage en « O » est réservé au chef d'équipe. En effet ce pliage en cercle lui permet de dérouler le tuyau, lance à la main.

    Une fois pliés en écheveaux, les tuyaux sont attachés entre eux par de la rubalise (ruban de balisage).

    Cette dernière a l'avantage de s'arracher facilement à la main, ou sous la pression de l’eau.

     

     

    101,00 €
  • Sauveteur en eaux vives

    La spécialité "sauveteur aquatique" permet d'intervenir en matière d'opérations de sauvetage en eaux intérieures. Le sauveteur peut aussi bien prendre part au secours à personne que pour des animaux et même à la recherche de cadavres … Il peut être amené à opérer en eaux vives ou lors d'inondations.

    Néanmoins son rôle ne doit pas être confondu avec celui du plongeur : le SAV (sauveteur aquatique en eau vive) n’est pas habilité à plonger et ne dispose pas de l’équipement pour ce faire. Le SAV peut descendre jusqu'à 3 mètres de profondeur avec pour équipement un masque et un tuba.

    Pour son intervention en surface, son équipement est tout autre : il utilise l’hydrospeed, une coque en plastique qui s’apparente à une luge. Il est suffisamment léger pour être transporté rapidement. Il permet au sauveteur de se stabiliser dans le courant de l’eau, et d’éviter les obstacles. Il lui permet aussi le transport des blessés.

    Le sauveteur porte un casque, des lunettes, des chaussons et des palmes. Il revêt une combinaison intégrale afin de pouvoir faire face à des températures très basses. Il dispose d'un gilet de protection contre les obstacles du courant, d’un sifflet pour alerter l’équipe sur la rive, d'une lampe et d’un couteau. Dans son dos se trouve un petit sac cylindrique où est placée la corde de jet. Cette corde est lancée par le sauveteur en direction de la victime. Le gilet possède aussi une leach … une sangle qui permet au sauveteur de s’agripper à une corde pour descendre avec la force du courant vers la victime.

    103,60 €
  • Pompier avec tronçonneuse

    Opération très fréquente. Elagage d'urgence. Lors de tempêtes, les sapeurs-pompiers doivent dégager la chaussée avec une tronçonneuse

    139,50 €
  • Secours à personne

    SECOURS A PERSONNE

    Le secours à victimes représente près de 70% des interventions des pompiers, soit 2 876 500 vies défendues par année.
    Il regroupe tous types d’interventions : personnes malades, blessées, intoxiquées, noyées...
    Le Sapeur-Pompier doit parer à toute urgence vitale (arrêt cardiaque, hémorragie, perte de conscience, chute, intoxication ....)
    Ce peut être sur la voie publique (AVP), comme un malaise à domicile.
    Les témoins d'un accident font appel aux secours en ayant l'assurance d'avoir une réponse adaptée, rapide et de qualité.

    Le Sapeur-Pompier dispose d’un sac de «premier secours», sac relativement lourd (20 Kg)
    Il contient
    - une bouteille d’O2
    - des compresses, bandages, garrots, paire de ciseaux, antiseptiques, ...
    - insufflateur manuel
    - lecteur de glycémie
    - colliers cervicaux
    - ....
    De plus, il emporte aussi un aspirateur de mucosités.
    Il est utilisé principalement dans la cavité buccale pour libérer les voies encombrées de sécrétions, sang, vomissement ...
    Il comporte un générateur de vide, une sonde et tuyau d’aspiration, des filtres et un bocal de recueil.

    Intervenant généralement à 3 pompiers, l'équipe emmène aussi un défibrillateur semi automatique qui permet de traiter une victime en arrêt cardiaque.

    91,40 €
  • Pompier porte drapeau

    Pompier Porte-Drapeau

    Les premiers "soldats du feu" étaient les « gardes-pompes ».
    En effet, en 1722, un décret a modifié l’organisation des secours contre l’incendie à Paris, en officialisant les Gardes-Pompes.
    Cela regroupe les hommes chargés de mettre en œuvre les pompes à bras, de les entretenir et de les remiser dans des locaux dédiés à cet effet.
    Suite à l’incendie tragique de l’ambassade d’Autriche à Paris en 1811, Napoléon décide de réformer l’organisation des secours de la capitale. Il donna aux gardes-pompes une organisation militaire. Comme l’un des travaux les plus efficaces en cas d’incendie, est de saper tous les éléments porteurs et liants pour éviter la propagation, l’Empereur leur donna le nom de sapeurs-pompiers.
    Suite à la publication du décret ministériel 2001-108 du 6 février 2001, chaque corps départemental s’est vu attribuer un drapeau qui peut officiellement représenter les sapeurs pompiers d’un département. Il restait à constituer sa garde, composée de 6 sapeurs-pompiers lors des cérémonies. Même si la hache n’est plus d’une grande utilité de nos jours, elle reste l’emblème de la corporation.

    Munis de leurs gants, crispins, lacets et ceinturon blanc, pantalon bleu et plastron rouge, écusson du corps et fourragère, la Garde au Drapeau défile le 14 Juillet à Paris en ouvrant la marche du cortège des Sapeurs-Pompiers.
    Au sein de ce dispositif de cérémonie, ils imposent le respect en incarnant l’honneur au drapeau.

    94,50 €
  • Pompier porte hache

    Pompier Porte-Drapeau

    Les premiers "soldats du feu" étaient les « gardes-pompes ».
    En effet, en 1722, un décret a modifié l’organisation des secours contre l’incendie à Paris, en officialisant les Gardes-Pompes.
    Cela regroupe les hommes chargés de mettre en œuvre les pompes à bras, de les entretenir et de les remiser dans des locaux dédiés à cet effet.
    Suite à l’incendie tragique de l’ambassade d’Autriche à Paris en 1811, Napoléon décide de réformer l’organisation des secours de la capitale. Il donna aux gardes-pompes une organisation militaire. Comme l’un des travaux les plus efficaces en cas d’incendie, est de saper tous les éléments porteurs et liants pour éviter la propagation, l’Empereur leur donna le nom de sapeurs-pompiers.
    Suite à la publication du décret ministériel 2001-108 du 6 février 2001, chaque corps départemental s’est vu attribuer un drapeau qui peut officiellement représenter les sapeurs pompiers d’un département. Il restait à constituer sa garde, composée de 6 sapeurs-pompiers lors des cérémonies. Même si la hache n’est plus d’une grande utilité de nos jours, elle reste l’emblème de la corporation.

    Munis de leurs gants, crispins, lacets et ceinturon blanc, pantalon bleu et plastron rouge, écusson du corps et fourragère, la Garde au Drapeau défile le 14 Juillet à Paris en ouvrant la marche du cortège des Sapeurs-Pompiers.
    Au sein de ce dispositif de cérémonie, ils imposent le respect en incarnant l’honneur au drapeau.

    91,20 €
  • Pompier claie portage

    Claie de portage

    La claie de portage est utilisée par les sapeurs-pompiers dans le cadre des feux de forêt. On en distingue différents types :

    * la claie de 23
    * la claie de 45
    * la claie d'alimentation

    La claie de 23 se compose de 6 tuyaux de 20m d'un diamètre de 23 mm, de 2 lances traditionnelles de 20/7 dites queue de carpe ainsi que d'une division mixte avec clapet anti-retour

    La claie de 45 se compose de 4 tuyaux de 20 d'un diamètre de 45 mm, et d'une division mixte avec clapet anti-retour

    La claie d'alimentation se compose d'une Moto-pompe d'épuisement et de son bidon de carburant, elle est utilisée dans le cadre d'établissements de grande longueur pour relever la pression dans celui-ci.

    107,20 €
  • Equipe Cynotechnique

    Lors d'une recherche de personne, l'équipe cynotechnique peut rencontrer des difficultés dues au terrain. Crevasse ou falaise inaccessible au chien
    Le maître chien prend l'animal en baudrier afin de le transporter.

    137,30 €